Matthias Bruggmann

Un acte d’une violence indicible

Éditeur Coédition Editions Xavier Barral/Photo Elysée
Date de parution 2018
Dimensions 16 x 22.4 cm, broché
Nombre de pages 336
ISBN 978-2-36511-186-7
Prix CHF 45.-

Si des dizaines de milliers de clichés de torture pris par des photographes syriens n’attirent pas l’attention du public occidental, que peut accomplir un étranger qui ne parle même pas arabe ?

Les photographies de Matthias Bruggmann portent un regard critique sur la représentation des horreurs de la guerre. Elles donnent à voir aux yeux du public occidental une vision plus nuancée de l’expérience du conflit armé et gomment les frontières entre photojournalisme et photographie artistique contemporaine. À travers elles, Bruggmann interroge les codes du photojournalisme et fait bouger les lignes de démarcation entre photo documentaire et photo plasticienne.

Commencé en 2012, son projet syrien nous immerge dans la complexité du conflit. D’un point de vue documentaire, il s’agit de la seule oeuvre de ce type réalisée à l’intérieur du pays par un seul photographe occidental, ce grâce à l’aide des meilleurs experts indépendants sur le conflit. Ses images, qui couvrent une zone géographique plus vaste que la Syrie, questionnent nos suppositions morales et suscitent une meilleure compréhension de la violence qui sous-tend les combats. Le photographe, en juxtaposant des images prises par des téléphones portables de miliciens combattant l’État islamique à ses propres clichés, invite à réfléchir sur notre perception occidentale de la photographie en zones de guerre et sur le rôle du photojournalisme. En s’appropriant ces images non professionnelles et en les mélangeant aux siennes, il pousse à regarder à travers l’oeil des Syriens et questionne ainsi notre perception entre réalité du photographe et réalité de ses sujets. Son travail révèle alors un aspect caché du conflit et nous amène à considérer quel prix nous serions prêts à payer, quels actes de violence nous serions prêts à commettre pour défendre nos propres libertés.

Ouvrage accompagné de textes de spécialistes et d’acteurs du conflit syrien.

Vous aimerez aussi

Livre des nominés 2019

Publié par Photo Elysée, ce livre présente les projets des huit nominé·e·s de la troisième édition du Prix Elysée : Laia Abril, Mathieu Asselin, Claude Baechtold, Alexandra Catière, Alinka Echeverría, Gregory Halpern, Nicola Lo Calzo et Luis Carlos Tovar ont été sélectionné·e·s par le musée parmi pl...
Voir le détail →

Livre des nominés 2021

Résultat d’un partenariat entre Photo Elysée et Parmigiani Fleurier, le Prix Elysée est un prix de soutien à la production dans le domaine de la photographie. Publié par Photo Elysée, le Livre des nominés présente les projets des huit nominé·e·s du Prix Elysée 2021 : Alexa Brunet, Arguiñe Escandón &...
Voir le détail →

Vincen Beeckman – Jump the Wall

"Pour Jump the Wall, Vincen s’est rendu dans plusieurs centres pénitentiaires belges – où on ne peut donc photographier ni les lieux, ni les gens, et où la spontanéité des rencontres n’existe pas. Il est finalement assez facile de comprendre l’attrait de ce lieu impossible, pourquoi Vincen a voulu y...
Voir le détail →