Luis Carlos Tovar

Jardín de mi padre

Éditeur Photo Elysée et Editorial RM
Date de parution 2020
Dimensions 20 x 28 cm, relié
ISBN 978-84-17975-37-1

Le 20 février 1980, Jaime Tovar a été enlevé par les Fuerzas Armadas Revolucionarias de Colombia (FARC) et forcé d’errer pendant des mois dans la forêt tropicale de l’Amazonie colombienne. Son fils Luis Carlos, l’auteur de ce livre, n’avait que quelques mois à l’époque. Les guérilleros ont envoyé à sa famille un cliché Polaroid de leur prisonnier comme preuve qu’il était toujours en vie. Ce projet part de la recherche de cette photographie incertaine, mais il reflète un processus de redécouverte qui transcende l’événement en soi. C’est un exercice poétique qui parle de notre finitude et de notre nature contingente, qui explore l’héritage du passé comme notre seul mode de survie. L’absence de la photographie fétiche catalyse un essai visuel performatif qui s’appuie sur les mécanismes de l’appropriation et du collage, retirant la pratique de la photographie documentaire et autobiographique de son cadre conventionnel.