Le flou et la photographie

Histoire d’une rencontre (1676-1985)

Éditeur Presses universitaires de Rennes
Date de parution 2023
Dimensions 17 x 21 cm
Nombre de pages 536
ISBN 9782753592087
Prix EUR 30 / CHF 42.90

Au-delà d’une seule recherche historique et sans se limiter à l’analyse d’une forme photographique, cette étude aborde le flou à l’aune des enjeux phénoménologiques qu’il soulève. À partir d’une enquête minutieuse dans les textes historiques français – du XVIIe au XXe siècle – sur la manière dont le « flou » est mobilisé et discuté, l’étude aborde d’abord ses particularités dans la peinture, avec un détour par le cinéma. Elle tente ainsi de mieux saisir la complexité de la fortune critique de la notion au XIXe siècle et l’histoire de sa légitimation dans le champ photographique qui éclot véritablement dans la seconde moitié du XXe siècle. Tiraillé entre l’erreur technique primaire qu’il désigne et les ambitions artistiques qu’il promet, le flou engage souvent des enjeux contradictoires : il contribue à la fois à renforcer la mimêsis et à la détruire ; il affirme des valeurs bourgeoises tout en étant aussi un agent révolutionnaire ; il est associé à la pratique amateure comme à l’expertise technique la plus aboutie. Artistiques, moraux, sociaux, politiques, philosophiques et psychanalytiques, les débats soulevés par la forme témoignent du puissant levier que représente le flou pour articuler une réflexion critique sur l’histoire de la photographie dans la perspective d’une philosophie du regard.

Vous aimerez aussi

D'après nature

Cet ouvrage, qui livre une première vue d’ensemble de la photographie suisse au XIXe siècle, met en lumière les extraordinaires réalisations des pionniers, mais aussi certaines particularités induites par la société de l’époque, comme l’utilisation de la photographie à des fins policières ou l’influ...
Voir le détail →

reGeneration3

Sous la direction d’Anne Lacoste et Lydia Dorner reGeneration3 réunit cinquante artistes de vingt-cinq nationalités représentant une quarantaine d’institutions. Leurs œuvres se distinguent par leur multidisciplinarité, depuis les tirages ou séries photographiques, livres d’artistes, installations mu...
Voir le détail →

Josef Koudelka. Ikonar

Ikonar est le surnom donné à Josef Koudelka par un groupe de Roms qu’il a rencontré lors de ses voyages. Ils l’avaient nommé ainsi, le "faiseur d’icônes", parce qu’ils utilisaient ses célèbres photographies de communautés roms comme icônes quasi religieuses dans leur lieu de prière. Bien qu’étant un...
Voir le détail →